La piste en cours

Titre

Artiste

Background

Le 18 mai 2020 : évolution dans la stratégie de confinement

Écrit par sur 19 mai 2020

Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement tient à saluer les efforts accomplis par tous les Mahorais depuis la mise en œuvre du confinement, il y a 9 semaines.

Il témoigne de sa grande reconnaissance à l’égard de tous les personnels soignants, de tous les personnels du secteur public et privé, ainsi que de tous les bénévoles associatifs qui maintiennent leur activité pour assurer la continuité de la vie de la Nation.

Le 18 mai, marque le début d’une nouvelle phase dans la lutte contre le virus, dans laquelle, plus que jamais, chacun devra faire preuve de responsabilité et de sens du collectif. Mayotte reste, en effet, une zone de circulation du virus. La réussite de cette phase dépendra du respect scrupuleux des mesures sanitaires, désormais connues de tous.

Cette phase est celle du « desserrement des contraintes et du renforcement des protections » :

Le desserrement des contraintes se concrétise par l’autorisation de ré-ouvrir les commerces (coiffeurs, ameublement, Esthétique, Hifi, électronique) à l’exception des bars et restaurants.  L’ouverture des commerces n’est pas autorisée au-delà des horaires habituels de fermeture. Les marchés alimentaires et non alimentaires rouvriront selon un cahier des charges rigoureux et une organisation adaptée à la situation sanitaire.

Dans tous les cas, les déplacements nécessitent une autorisation de déplacement pour s’y rendre : http://mayotte.gouv.fr/Politiques-publiques/Sante/CORONAVIRUS-COVID-19

Le renforcement des protections se traduit par le port obligatoire du masque dans les transports collectifs (barge), dans les commerces ré-ouverts, lesquels mettent à disposition du produit de friction hydro-alcoolique. Les masques doivent, par ailleurs, être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties.

Le couvre-feu est maintenu (20h00-05h00) et les rassemblements, réunions ou activités à un titre autre que professionnel sur la voie publique ou dans un lieu public, mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes, sont interdits.

Il en appelle au sens de la responsabilité des Mahorais pour respecter cette règle destinée à éviter une reprise de l’épidémie.

Le 18 mai marque une nouvelle étape qui doit concilier le retour à la vie économique et sociale et les impératifs de lutte contre le virus.

Le préfet de Mayotte sait pouvoir compter sur les Mahorais, sur leur implication dans leur propre sécurité, pour réussir cette phase délicate.


Reader\'s avis